Un corps à contempler

Notre culture nous enseigne à voir de l’utilité partout. De l’école à la médecine, tout doit être utile à quelque chose. Y compris notre corps, qui est traité comme un outil pour travailler, un outil pour s’amuser, un outil pour prendre du plaisir.

En yoga, notre corps n’est pas un outil. Il n’est même pas l’outil dont on se sert pour prendre la posture adéquate. C’est la posture qui est un outil pour révéler la merveille d’avoir un corps. En yoga, le corps n’est pas un outil, c’est un objet de contemplation.

You are on your own, chattygd, http://www.flickr.com/photos/36636097@N05/, (CC BY 2.0).

You are on your own, chattygd, http://www.flickr.com/photos/36636097@N05/, (CC BY 2.0).

Prendre le temps de sentir son visage, de sentir ses mains. Prendre le temps de vivre ses épaules et d’explorer la sensation de son dos. Le yoga, c’est si simple… C’est tellement simple qu’on se l’imagine toujours plus compliqué qu’il n’est. Le yoga, c’est sentir son corps.

Le yoga, c’est redevenir bon voisin de ce qui nous est le plus proche. C’est redevenir bon voisin de ce qui nous est le plus intime. C’est donner de l’attention à ce corps que nous ignorons souvent. C’est faire la paix, c’est explorer gratuitement ses sensations.

Bienvenue dans la contemplation, bienvenue dans l’exploration.

Laisser un commentaire