Le yoga de la gratitude

La gratitude d’avoir du temps pour soi, la gratitude d’avoir un corps, une vie.

On ne prend pas soin de soi et du monde depuis un sentiment d’obligation, non. On prend soin de soi et du monde lorsque, comme un enfant, on s’émerveille à nouveau d’exister.

Un enfant pour qui tout est précieux : un galet trouvé sur la plage, un bout de bois un peu noueux, une fleur qui sent encore la rosée.

 

Hexagonal Sun

 

Le yoga, c’est redevenir cet enfant. C’est s’étonner, comme un bébé s’en étonne, d’avoir une main, un bras. C’est s’occuper de son corps comme un enfant s’occupe de sa précieuse collection de feuilles d’arbres.

C’est, dans le silence de la méditation qui conclut la pratique, retrouver en soi quelque chose qui est reconnaissant d’exister.

 

Image : Jelles (flickr), Hexagonal Sun, CC-BY-2.0.

Laisser un commentaire